Existe-t-il un congé pour le déménagement ?

Le déménagement est une étape par laquelle tout adulte doit passer au moins une fois. Souvent, ce processus soulève des questions quant à la vie professionnelle. Vous vous demandez peut-être si vous avez la possibilité de bénéficier d’un congé spécifique pour faciliter votre remue-ménage ? Il convient d’explorer les différentes facettes de cette situation et les éventuelles solutions que les dispositions conventionnelles ou les accords de branche pourraient offrir.

Légalement : existe-t-il un congé déménagement ?

D’un point de vue strictement légal, il n’existe pas de congé spécifique dédié au remue-ménage. Les salariés peuvent se référer au Code du travail qui ne prévoit pas explicitement de congé pour cette situation particulière. 

En effet, le Code du travail estime qu’il ne s’agit pas d’une situation urgente ou handicapante sur le plan physique, émotionnel ou psychologique. Elle ne nécessite donc pas de jours de congé.

Cependant, cela ne signifie pas qu’il n’y a aucune possibilité de bénéficier d’une certaine flexibilité vis-à-vis de son employeur.

Les dispositions conventionnelles : une lueur d’espoir ?

Les conventions collectives et les accords d’entreprise peuvent offrir des solutions plus souples pour les salariés qui envisagent un remue-ménage. En effet, certaines branches professionnelles ou entreprises ont pu négocier des mesures spécifiques pour accompagner les employés lors de cette transition. 

Ces conventions servent notamment à offrir plus de liberté aux salariés avec des avantages et des bonus. C’est une méthode largement utilisée par les entreprises pour “gagner des points” sur leurs concurrents lors de l’embauche.

Il est donc recommandé de consulter sa convention collective ou de se renseigner auprès de la direction des ressources humaines de l’entreprise pour connaître les éventuelles possibilités qui s’offrent à eux.

Congé remue-ménage : en l’absence de dispositions conventionnelles, que faire ?

En l’absence de dispositions conventionnelles claires, la négociation individuelle avec l’employeur peut être une option. Il est souvent dans l’intérêt de l’entreprise de faciliter le remue-ménage de ses salariés, surtout s’il s’agit d’une mutation interne. 

Une démarche proactive de la part du salarié, expliquant la nécessité du remue-ménage et proposant des solutions pour minimiser l’impact sur l’activité professionnelle, peut aboutir à des arrangements informels.

En lieu et place d’un congé spécifique, certaines entreprises offrent d’autres alternatives pour accompagner leurs salariés lors d’un remue-ménage. Cela peut inclure la possibilité de prendre des jours de congé classiques, d’utiliser des jours de RTT ou de bénéficier d’un volume horaire allégé. Il est également envisageable d’explorer la possibilité du télétravail pendant la période de remue-ménage, si la nature du travail le permet.

La clé réside souvent dans une communication transparente avec l’employeur. Informer à l’avance de ses intentions, expliquer les raisons du remue-ménage, et discuter des éventuelles solutions peut contribuer à établir un climat de confiance.

Un conseiller va vous rappeler


Lire aussi